Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-10-19T21:50:00+02:00

Première fois... sans mes parents

Publié par Joufflette

Toutes les semaines, mes copines et copains de Blog-it : Zette, MHF, Orfeenix, Lilith, Cortisone, hadalalibella, Julien Chabada-bada et Papiluc proposent chacun un article sur le thème d'une "première fois". 

 

Cette semaine, ous devons évoquer notre première fois sans les parents !

 

Petite, je suis allée en classe verte avec l'école, je sais que ça me plaisait et que je n'étais pas traumatisée par la séparation. Les souvenirs sont trop flous pour que je puisse m'étendre. Je me souviens juste qu'en sixième je suis allée en classe verte et que j'ai été malade durant toute la semaine ou presque. Et que j'ai pleuré quand mon Papa est venu me chercher au collège le jour du retour. J'étais contente de rentrer, et j'étais un peu fatiguée je pense aussi.

 

Autour de la vingtaine d'années, cela m'est arrivée plusieurs fois d'être seule à la maison, car je "gardais" la maison lorsque mes parents partaient voir mes grands-parents dans Ch'Nord. Bon.

 

Mais la vraie première fois sans mes parents, celle à laquelle je pense, c'est quand j'ai quitté le domicile familial, lorsque j'ai eu 23 ans. Je venais de finir mon stage de fin d'études quand mon Papa a annoncé qu'il était muté à La Rochelle. Et j'ai alors dû m'activer pour trouver à la fois un travail et un logement, car je savais que je ne trouverais rien à La Rochelle, et vu que je n'ai  pas le permis, je n'étais pas mobile.


Fort heureusement, j'ai trouvé un travail, même si cela a pris un peu de temps. Mal payé certes, mais c'était un job en CDI, et pour trouver un logement, c'est plus facile. Et pour le logement, j'avais une solution de repli le temps de trouver mon chez-moi : un studio à côté de Montparnasse sous-loué au black par un pote de mon frère. Pourri le studio, pas aux normes, avec des fils d'électricité qui pendouillent et tout. Mais bon.


J'ai alors entrepris d'emmener petit à petit mes affaires là bas. Et j'alternais studio parisien/chez Papa Maman (qui n'étaient pas encore partis). Au bout d'un mois, j'ai vécu une mésaventure qui aurait pu mal finir : je me suis mangé un bon coup de jus en voulant réparer l'électricité qui ne fonctionnait plus (surprise un soir en rentrant du taf, cool). Mon chéri (que je venais de rencontrer) est donc venu me chercher, m'a dépannée pour le logement en m'invitant chez lui, et j'ai pris la ferme décision de ne jamais refoutre un pied dans ce taudis. C'est  à ce moment-là aussi que j'ai décidé de faire mes derniers cartons pour quitter définitivement le cocon familial.

 

Le weekend suivant mon aventure électrique, je suis chez mes parents. Dans ma chambre de jeune fille, je ferme mon dernier carton. Ma Maman vient me voir. Bien que ces dernières années ches les parents étaient tendues, ça me fait quand même quelque chose de partir. Je suis émue. Ma Maman est émue elle aussi. A côté de ce carton, nous nous mettons à pleurer, ma Maman et moi, en nous nous faisons un câlin.

 

Et merdeuh.. je re-chouine en me remémorant ce souvenir. Ah bravo Zette ! Merci d'avoir choisi ce thème ! Pour la peine tu m'offriras un paquet  de mouchoirs !

 

http://www.newyorkbackraise.com/wp-content/uploads/2011/09/byebye.jpg

 

Et toi, comment s'est passée ta première fois sans les parents ?

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Annabelle 20/10/2011 09:05


C'est beau :)
Moi je suis trop vieille, j'arrive pas à me rappeler, non mais quelle horreur, je creuse je creuse te y a rien qui vient!!!!


Lilith 20/10/2011 01:01


J'avoue... être indépendante c'est motivant, mais rien ne vaut le réconfort qu'on trouve dans les bras des parents... :D


orfeenix 19/10/2011 23:35


L' essentiel, c'est que le courant passe entre ton amoureux et toi!
Je n' ai pas de kleenex, tu veux un gros tire jus à carreaux?


Rose-Amoureuse 19/10/2011 23:29


C'est en ce moment ! En fait, avant, j'étais rarement chez moi les week-end, j'étais avec mon copain en Région Parisienne... Puis, vu que j'fais des cours par correspondance, ca a commencé à être
un ou deux semaines chez lui ! Maintenant, c'est sans arrêt, je rentre chez mes parents que de temps en temps. Je le vis bien, très bien. Je suis épanouie, ici, avec mon Amour ! Et vu que c'était
tendu avec ma mère, eh bien, tout va bien !


Zette 19/10/2011 23:16


Touchée!
Extrêmement émouvante la fin de ton récit.
Bouh.


Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog